Historique

La psychothérapie eidétique a été introduite au Québec par Oscar Hamel, psychologue clinicien. Déjà formé à la philosophie (Université Laval), à la psychologie (Université Laval), puis à la Gestalt-thérapie (Cleveland, Ohio) et à la «Self-Acceptance Training» (Berkeley, Californie), Oscar Hamel s’intéresse particulièrement à l’être humain dans sa dimension holistique, où chaque aspect de l’être, et particulièrement le corps, doit être considéré.

Oscar Hamel

Oscar Hamel

Ses formations en Gestalt-thérapie et en « Self-Acceptance Training » qui allient, entre autres, bioénergie, gestalt et imagerie, lui permettent de rencontrer plusieurs de ses préoccupations. Toutefois, lorsque Richard Olney l’introduit aux images eidétiques de Ahsen, Hamel éprouve le sentiment de toucher une approche qui considère l’humain dans toutes ses facettes, dont les aspects neurologiques, et qui accorde une place centrale à la dimension somatique. Il débute sa formation à la psychothérapie eidétique avec Akhter Ahsen, Ph.D., à New York, en 1990.

Oscar Hamel, devant l’intérêt des psychothérapeutes qu’il forme déjà à la Gestalt-thérapie, débute un premier groupe de formation à la psychothérapie eidétique à Québec en 1992. Celui-ci sera suivi de 6 autres groupes au fil des ans. Il fonde l’Institut canadien de l’image eidétique en 1992 puis, deux ans plus tard, l’Institut d’analyse eidétique qui deviendra un organisme de formation.

En 1996, Oscar Hamel est invité à présenter une session en Belgique à un groupe de thérapeutes engagés auprès de personnes vivant un choc de vie. Dès lors, il dispense plusieurs sessions en France, notamment des groupes de croissance personnelle, de la formation professionnelle et de la formation continue.

Durant ces années, Oscar, accompagné d’un groupe de psychologues formés à la psychologie de l’image, traduit en français plusieurs textes de Ahsen et de Hochman afin de pouvoir diffuser l’approche de manière plus approfondie. Ces psychologues francophones fréquentent régulièrement le « Image Institute » de New York dans le but de parfaire leur formation lors de séminaires spécifiques donnés par Ahsen.

Lise Gauvreau

Lise Gaudreau

En août 2004 s’organise, sous l’impulsion et la direction de Lise Gaudreau, psychologue, un premier colloque francophone de l’Institut d’analyse eidétique regroupant plus de 50 psychothérapeutes du Québec, de France, de Belgique et de New York, qui sont honorés de la présence de Akhter Ahsen. À cette occasion, Oscar Hamel confie la responsabilité de l’Institut d’analyse eidétique de Québec aux psychologues Louise Caouette et Lise Gaudreau.

Entre 2004 et 2008, l’Institut d’analyse eidétique continue à proposer des groupes de formation à la psychothérapie eidétique et de la formation continue à Québec, les formations étant dispensées par Lise, Louise et Oscar.

Louise Caouette

Louise Caouette

En 2006, Louise Caouette accepte la direction de l’Institut canadien de l’image eidétique et elle accompagne Oscar Hamel en France pour animer avec lui la formation à la psychothérapie, la formation continue, les groupes de croissance personnelle ainsi que la supervision professionnelle. Elle assume dorénavant la responsabilité didactique de la formation professionnelle en Europe.

Depuis 2008, Louise assure également la direction de l’Institut d’analyse eidétique. Ses priorités vont dans le sens de la transmission, du développement et de la diffusion de la psychothérapie eidétique au Québec et en Europe.

Retour en haut de la page